Parlons Liberté !

La liberté à laquelle tout être aspire n’est pas acquise de facto.

Lorsqu’à la naissance le cordon ombilical qui nous relie à notre mère est rompu, notre individualité est créée et un début de liberté est réalisé.

Mais c’est bien ensuite, et tout au long du chemin de notre vie que la liberté intérieure sera travaillée.

En effet, très vite, nous allons nous heurter à des frictions qui viennent de l’extérieur, ces frictions peuvent être réelles ou perçues comme telles. Dans un premier temps, en tant que nouveau-né et enfant, nous sommes des êtres dépendants, nous ne pouvons pas vivre par nous-même. Nous allons alors créer des cuirasses, c’est-à-dire des tensions corporelles, pour nous ajuster et supporter notre environnement et les stress vécus.

Ces cuirasses se vivent au niveau physique, dans nos muscles, notre chair, nos fascias, nos os, mais elles vont également se vivre sur le plan de nos émotions ainsi que dans nos pensées où nous allons construire des croyances.

Qu’est-ce qu’une croyance ? C’est une opinion considérée vraie par un individu, et qui est souvent la conclusion qu’il a tirée d’un évènement ou d’une situation, mais qui ne fait pas l’objet d’un consensus et n’est pas confirmée ou vérifiable.

Il y a des croyances superficielles, moyennes et profondes. Elles sont comme des lunettes que l’on porte et qui nous font voir la vie selon ce prisme.

Notre besoin intime de liberté nous demande de nous en défaire. Tout comme de nos principes, d’injonctions familiales et de dogmes reçus de l’extérieur. Il nous pousse également à nous affranchir du passé, de vies antérieures peut-être.

En devenant plus libres, nous pouvons choisir d’arrêter de nourrir des systèmes extérieurs qui ne conviennent pas ou plus, et par conséquent d’accepter de perdre certaines habitudes, manières d’être, ou de penser.

La liberté s’opère sur tous les plans : physique, émotionnel, mental et spirituel ; et petit à petit, pas après pas, en nous rendant plus responsables, elle fait de nous des adultes confiants et réalisés.

Les pratiques que je connais, que j’expérimente et transmets (MLC, la trame, technique de métamorphose, Nadeau, Somatic Experiencing, etc.) accompagnent et soutiennent ce travail en profondeur, dans le respect du rythme et de l’essence de chaque personne.

Découvrir d’autres articles

conférence de louis Fouché

conférence de louis Fouché

« faire de la crise une opportunité – vivre la joie pour déjouer nos gènes » pour faire un lien entre les crises extérieures et nos crises intérieures...

lire plus