Parlons cohérence cardiaque !

La cohérence cardiaque est une pratique simple et personnelle qui permet la gestion et la régulation du stress, de l’anxiété et des émotions.

C’est une pratique ancienne remise au goût du jour par David Servan-Schreiber qui en a démontré les bienfaits.

Nous pouvons tous observer que la simple évocation d’une émotion désagréable (colère, peur…) agit sur notre rythme cardiaque et le déséquilibre : son tracé s’accélère, devient irrégulier, chaotique, et notre corps émotionnel est instable.

Comment ça marche ?

La cohérence cardiaque peut se définir comme « un état d’équilibre entre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique ». (Dr O’Hare)
Le système nerveux sympathique est le système d’adaptation qui se déclenche en cas de menace et le système nerveux parasympathique est le système de récupération, qui opère une fois le danger passé.

Nous parlons également de trois cerveaux : le digestif, le cérébral mais aussi le cardiaque. Ces trois cerveaux sont en lien constant et la cohérence cardiaque permet une harmonisation et un rééquilibrage entre nos différents cerveaux, nos systèmes nerveux sympathique et parasympathique mais aussi avec notre environnement. Il a en effet été montré que dans un groupe, lorsqu’une personne est en cohérence cardiaque, cela se propage aux autres !

Les bienfaits de la cohérence cardiaque

Pratiquer la cohérence cardiaque présente de nombreux bénéfices, à court terme comme à moyen et long terme.

Lorsque nous respirons en cohérence cardiaque, un effet apaisant, un sentiment de calme, de sérénité et de bien-être se fait immédiatement ressentir. Mais ces bienfaits sont fugaces, ils durent entre 3 et 6 heures après la fin de l’exercice, et en moyenne 4 heures. Pour en bénéficier à long terme, une seule solution se présente : pratiquer la cohérence cardiaque tous les jours. Nous pouvons nous aider du nombre 365 : 3 fois par jour, 6 respirations par minute pendant 5 minutes ! De nombreux sites ou applications proposent un schéma respiratoire facile à suivre.

Le premier atout de la cohérence cardiaque est son effet bénéfique pour lutter contre le stress. Sa pratique régulière permet de faire baisser le niveau de cortisol, l’hormone du stress, et d’augmenter la DHEA, l’hormone de jouvence, antagonisme du cortisol. À force de pratique, le risque de fatigue et d’épuisement est limité et nous pouvons plus facilement lâcher prise et prendre de la distance par rapport aux événements. L’anxiété et le risque de dépression sont diminués.

Effets immédiats :

  • Augmentation de l’amplitude de la variabilité cardiaque ;
  • Apaisement et recentrage ;
  • Clarification des pensées ;
  • Installation d’un mieux-être.

Effets dans les heures qui suivent :

  • Baisse du cortisol, la principale hormone de défense secrétée pendant un stress ;
  • Augmentation de la DHEA, hormone de jouvence qui ralentit le vieillissement ;
  • Augmentation des IgA salivaires qui participent à la défense immunitaire ;
  • Augmentation de l’ocytocine, neurotransmetteur qui favorise l’attachement (aussi appelé « hormone de l’amour ») ;
  • Augmentation du facteur natriurétique auriculaire, hormone secrétée par le cœur et qui agit sur l’hypertension artérielle ;
  • Augmentation des ondes alpha qui favorisent la mémoire, l’apprentissage mais aussi la communication et la coordination ;
  • Action favorable sur de nombreux neurotransmetteurs (hormones qui véhiculent les émotions) dont la dopamine (plaisir) et la sérotonine (prévention de la dépression et des angoisses).

Effets à plus long terme lorsqu’elle pratiquée chaque jour :

  • Mieux-être qui s’installe dans la durée ;
  • Centrage et apaisement ;
  • Diminution de l’hypertension artérielle ;
  • Diminution du risque cardiovasculaire ;
  • Régulation du taux de sucre ;
  • Réduction du périmètre abdominal ;
  • Meilleure récupération ;
  • Meilleur sommeil ;
  • Amélioration de la concentration et de la mémorisation ;
  • Diminution des troubles de l’attention et de l’hyperactivité ;
  • Meilleure tolérance à la douleur ;
  • Amélioration de la maladie asthmatique ;
  • Amélioration des maladies inflammatoires ;

La cohérence cardiaque est bénéfique également dans le sevrage de médications.

La cohérence cardiaque : quel intérêt chez l’enfant ?

Si la pratique régulière n’est pas nécessaire chez l’enfant comme elle l’est chez l’adulte, elle peut être utile pour l’aider à se recentrer et améliorer la concentration et la mémorisation.

Cette pratique peut aussi s’avérer très aidante pour les étudiants tout au long de leur formation et pendant la préparation de leurs travaux et bien sûr lors des passages d’examens, souvent source de stress.

Source d’inspiration et pour plus d’informations (Dr David O’Hare):

https://www.coherenceinfo.com/

Découvrir d’autres articles

conférence de louis Fouché

conférence de louis Fouché

« faire de la crise une opportunité – vivre la joie pour déjouer nos gènes » pour faire un lien entre les crises extérieures et nos crises intérieures...

lire plus